Arnaques sur Airbnb : comment les éviter ?

Le succès en constante évolution d’Airbnb se met à attirer les arnaqueurs de toute sorte. Il est plutôt facile d’arnaquer un touriste qui fait sa réservation au dernier moment, et ne s’inquiète pas des demandes un peu bizarres, à partir du moment où il est sûr d’avoir ce qu’il souhaite à la fin. Alors comment se prémunir contre ces arnaques ? Quels sont les pièges à éviter ?

Les différents pièges que l’on peut vous tendre

L’avance de fonds

Sans doute l’arnaque sur Airbnb la plus répandue, et pour cause, la plus facile à mettre en place par n’importe qui. Votre contact vous demande de transférer l’argent par un service extérieur à Airbnb, sous prétexte qu’il n’a pas confiance en Airbnb, ou encore que ce soit plus facile par cet autre service… Le plus courant étant que sans la commission reversée à Airbnb, vous paierez moins cher. Une fois l’argent récupéré, il suffit de disparaitre et le tour est joué.

Pour ne pas vous laisser avoir par cette arnaque sur Airbnb, payez toujours par le site. Certes ce dernier prend une commission, mais mieux vaut payer une commission supplémentaire plutôt que de se faire voler son argent, non ?

Le phishing

Peut-être pas l’arnaque d’Airbnb la plus répandue, mais une célèbre sur internet : le mail fait pour ressembler à un mail officiel. Ce dernier va vous envoyer sur une copie conforme du site d’Airbnb, sur lequel vous pourrez rentrer vos identifiants, et cette page vous connectera ensuite à votre vrai compte Airbnb. Mais le propriétaire de la copie du site aura obtenu vos identifiants, et avec eux toutes vos données personnelles.

Pour se prémunir de cette arnaque sur Airbnb, deux points :

  • Ces mails sont souvent mal écrits parce qu’écrits par des ordinateurs. Lisez toujours le corps d’un mail avant de cliquer sur un lien dedans, des grosses fautes pourraient témoigner d’un manque de professionnalisme qui ne ressemblerait pas à Airbnb.
  • Vérifiez l’adresse vers laquelle vous êtes redirigé après avoir cliqué sur le lien du mail : s’il ne comporte pas la mention https, ou que sa racine n’est pas airbnb.fr, cela signifie qu’il n’est pas sécurisé ou que ce n’est pas le bon site.

Enfin, si vous avez un doute et pensez avoir été victime de phishing, vous pouvez toujours changer immédiatement votre mot de passe afin de vous prémunir.

L’heure du check-in, check-out

Plutôt discrète comme escroquerie, et malheureusement pas vraiment illégale, vérifiez toujours l’heure de l’enregistrement sur votre réservation Airbnb et l’heure de départ préconisée. Si vous restez au-delà de l’heure de départ, ou arrivez avant l’heure prévue, le propriétaire pourrait bien vous compter une journée de plus. Il n’y a pas vraiment de moyen de s’en prémunir, à part penser à bien vérifier ce qui est écrit sur le site.

L’acheteur-arnaqueur

Parfois, ce n’est pas le propriétaire mais le locataire qui fait l’arnaque sur Airbnb. Le locataire effectue un paiement depuis l’étranger, d’une somme plus grande que celle convenue, au propriétaire, en lui demandant de lui rembourser la différence sous un prétexte fallacieux (ou même sans prétexte du tout, seulement en comptant sur la bonne foi du propriétaire). Puis une fois le remboursement de la différence effectué, le faux locataire fait jouer son droit de rétraction à la banque, possible sur une durée plus longue que les virements au sein du pays afin de récolter le remboursement et ne plus jamais donner de nouvelles.

 

Un dernier conseil

Pour vous prémunir de toutes ces arnaques sur Airbnb, un dernier conseil : vérifiez toujours les avis laissés par d’autres utilisateurs. Si vous trouvez des avis clamant qu’il y a eu arnaque et donnent des arguments pour le prouver, ou si au contraire il n’y a que des avis à la note maximum, sans nuance aucune, méfiez-vous. Rien n’est plus attrayant que la perfection. Misez plutôt sur des avis majoritairement bons, mais pas seulement. Faites appel à votre jugement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *